Guide pour créer une application mobile
Glossaire

Créer une application mobile de A à Z : le guide

Temps de lecture : 11 minutes

Depuis plusieurs années maintenant, les applications règnent en maître sur nos smartphones. Réseaux sociaux, gaming, bien-être, recettes de cuisine : à chaque hobby son application. Face à ce succès fulgurant, de plus en plus d’entreprises et de jeunes startups se lancent dans la création de leur propre application, afin de convertir leurs clients et augmenter leur visibilité. Une aventure qui n’est pas de tout repos et nécessite un travail soutenu sur un marché ultra-concurrentiel.

Quels sont les éléments à prendre en compte en amont de la partie création ? Quelles sont les étapes à suivre pour mettre au point une application mobile ? Réponse dans ce guide détaillé.

Le marché des applications mobiles

Un contexte favorable au succès des applications

Depuis le début des années 2000, l’explosion du web et l’équipement croissant des consommateurs en smartphones ont permis de créer le terrain propice au franc succès des applications mobiles. L’explosion des géants des réseaux sociaux comme Facebook, Instagram et Snapchat ont notamment participé à ce phénomène, ouvrant la voie au développement d’une multitude d’applications. En quelques années seulement, nos smartphones ont ainsi été envahis par les applis en tout genre, menant à une augmentation du nombre d’applications de 348% sur les stores en 4 ans.

Quelques chiffres sur le marché des applications mobiles

  • Le marché pesait près de 36 milliards d’euros en 2019,
  • Les applications représentent 89% du temps passé sur un téléphone par les Français,
  • On compte près de 143 milliards de dollars de dépenses sur les boutiques d’applications,
  • 204 milliards d’applications ont été installées en 2020,

Derrière ces résultats impressionnants se cache cependant l’envers du décor, puisque la durée de vie d’une application mobile est de 5,8 jours environ. Un chiffre qui témoigne de la rude concurrence qui fait rage dans le secteur des applications mobiles. D’où la nécessité de faire la différence lorsqu’on crée une application mobile, afin de répondre réellement  aux besoins des utilisateurs, et ce de façon durable. Un défi de taille pour les entreprises qui s’embarquent dans l’aventure de l’application mobile.

Avant la création de l’application mobile

Inutile de se jeter corps et âme dans la conception, sans avoir au préalable entrepris un travail de réflexion soutenu sur la nature de l’application, et la cible à laquelle elle s’adresse. Voici tout ce que vous devez savoir sur la phase préliminaire au développement de l’application mobile.

👉 Quel concept pour l’application ?

Si l’application mobile est une voiture, le concept en est le moteur. En effet, chaque produit qui a rencontré un franc succès auprès des utilisateurs est parti d’une idée unique, qui a révolutionné le marché. De l’idée à la réussite, il y a cependant tout un voyage à accomplir.

👉 Quelles sont les ressources nécessaires pour la création de l’application ?

Que serait une application sans les petites mains qui travaillent dans les coulisses ? Avant toute chose, il est essentiel de déterminer de quelles ressources humaines vous disposez pour développer votre nouvelle application mobile. En effet, vous devrez identifier les collaborateurs qui seront chargés du projet, et savoir s’ils possèdent les compétences nécessaires.

👉 Quels sont les besoins du client ?

C’est pour une cible précise que vous vous lancez dans la création d’une application mobile. C’est ce que vous devez à tout prix garder à l’esprit lors de la conception du produit, qui doit être centrée sur l’utilisateur, afin de répondre à ses besoins. C’est d’ailleurs le principe sur lequel repose la méthode Lean Startup, qui préconise l’expérimentation directe via la mise en marché de versions évolutives du produit, et ce afin de le développer en y intégrant les feedbacks des utilisateurs. Un concept qui met en lumière l’importance de ne pas perdre sa cible de vue lors du développement de son application mobile.

D’où la nécessité d’identifier les besoins des utilisateurs et d’élaborer ce qu’on appelle des personas, c’est-à-dire des profils types d’utilisateurs. Cela vous permettra par la même occasion de déterminer quelle est la plus-value de votre produit par rapport à la concurrence. Autrement dit, quelle est la réponse apportée par votre application mobile à un problème rencontré par les utilisateurs.

L’avis de l’expert theTribe

“La toute première étape lorsqu’on accompagne nos clients, c’est d’identifier leur besoin et de comprendre pourquoi ils souhaitent créer une application mobile. Ce qu’on oublie souvent, c’est que, même si le mobile a une belle image, les stores sont très concurrentiels et il est difficile de s’y faire une place. Il est donc essentiel de déterminer si l’application a un réel intérêt sur le marché, si celle-ci apporte quelque chose de nouveau à l’utilisateur.” Simon Galet, CEO de theTribe Mobile

👉 Quels sont les objectifs de l’application mobile ?

Comme dans tout projet marketing, définir des objectifs constitue la règle d’or. C’est ce qui va guider vos pas dans la conception, mais aussi plus tard dans la promotion que vous ferez autour de votre produit. S’agit-il d’acquérir de nouveaux clients ? De fidéliser votre cible ? De valoriser votre image de marque ? À vous de fixer vos propres objectifs !

En parallèle, vous devrez également trouver des indicateurs de performance, autrement appelés KPIs, qui permettront de mesurer l’atteinte de ces objectifs.

👉 Quel budget pour l’application mobile ?

Impossible de donner un prix moyen pour la création d’une application mobile. Elle peut aussi bien coûter 1 000 euros que 120 000 euros. Une large fourchette qui s’explique facilement : chaque application est unique. Avant de vous lancer, il est donc essentiel que vous preniez en compte les différents coûts qu’implique le développement d’une application mobile :

  • Les fonctionnalités,
  • Le développement en interne ou en agence web spécialisée
  • Le design et l’interface utilisateur,
  • Les plateformes et boutiques d’applications,
  • La communication,
  • La maintenance.

👉 Quel type de monétisation pour l’application mobile ?

La question du modèle économique de votre application va rapidement venir sur la table, car c’est ce qui va conditionner votre rémunération. Il existe plusieurs types de business models d’applications mobiles :

  1. La gratuité : Dans ce cas de figure, l’application est proposée gratuitement aux utilisateurs. Il s’agit souvent pour les entreprises de valoriser leur image de marque, ou bien de dynamiser leur activité.
  1. Le freemium : De plus en plus courant, le modèle freemium propose des fonctionnalités basiques aux utilisateurs, mais les incite à payer pour profiter de services plus poussés. Le succès de ce type de monétisation se base sur un constat : les utilisateurs sont plus enclins à dépenser de l’argent quand ils l’ont déjà essayé.
  1. L’in-App purchase : Comme le freemium, le modèle in-App fait payer certains services. Très populaire dans le milieu du gaming, il permet de débloquer des fonctionnalités avancées. Dans le cas de CandyCrush par exemple, les joueurs peuvent bénéficier de bonus supplémentaires s’ils paient.
  1. Le sponsoring : Le téléchargement de l’application est gratuit mais le créateur se rémunère grâce à des bannières publicitaires. 
  1. Le téléchargement payant : Ici, l’application est tout simplement payante pour les utilisateurs, qui doivent régler une certaine somme afin de pouvoir l’utiliser.

👉 Quel type d’application mobile ?

Lors de votre projet de création d’une application mobile, il vous faudra choisir le type d’app vous souhaitez développer parmi les trois suivantes :

  • Une application native : Il s’agit d’une app développée à partir de zéro dans un langage de programmation prévu par le système d’exploitation du téléphone.
  • Une application hybride : L’application hybride est adaptée à différents systèmes d’exploitations mobiles. Elle permet de développer une application mobile pour plusieurs systèmes d’exploitation à partir d’une seule base de code.. Plus rapide et moins onéreuse, elle peut parfois se retrouver limitée dans l’utilisation de certaines fonctionnalités du téléphone…
  • Une web-application responsive : C’est un site internet dont l’interface a été pensée pour s’adapter et être utilisable sur un petit écran tel que celui d’un smartphone.

L’avis de l’expert theTribe

“Très souvent, on choisit de faire de l’hybride chez theTribe, en particulier pour des problématiques de coût. Il existe plusieurs avantages à faire du natif mais il est compliqué de  trouver des développeurs et ça coûte généralement plus cher car il faut créer et maintenir l’application en double. Pour notre typologie de client, il y a rarement du sens à faire une application native donc on se tourne plutôt vers l’hybride. Mais c’est aussi parce que l’hybride a beaucoup évolué ces dernières années. Je n’aurais sûrement pas eu ce discours il y a une dizaine d’années.” Simon Galet, CEO de theTribe Mobile

Les étapes de création de l’application

Maintenant que vous avez finalisé la phase de préparation de l’application, il est grand temps de passer au stade du développement, qui comporte une succession d’étapes.

📌 Le prototypage

Première étape du développement d’une application mobile : le prototypage. Il s’agit d’élaborer des maquettes interactives de votre produit, afin d’en montrer le fonctionnement. C’est une ébauche particulièrement utile pour visualiser le parcours utilisateur et éliminer dès le début les fonctionnalités qui n’ont pas leur place.

📌 Le design et l’UX

Le design et l’interface de l’application mobile sont de la plus haute importance, et peuvent influencer la réussite de votre projet. Dans cette partie, il faudra donc définir la direction artistique de votre produit et appliquer la charte graphique, s’il y en a une, avec les équipes chargées de Design UX, de l’UX Research (maillage vers UX Research), et du Design UI.

L’avis de l’expert theTribe

“On se dit souvent à tort que c’est simple de construire une application mobile. Beaucoup d’entreprises cherchent ainsi à recréer le site qu’elles ont déjà sur un écran de téléphone. Or, ce n’est pas une solution car les usages sont totalement différents, et qu’il n’y aura pas besoin des mêmes fonctionnalités. Par exemple, l’utilisateur n’utilise pas de souris mais ses doigts pour naviguer sur l’interface. Il faut donc que les boutons d’action soient proches du doigt. Il faut réfléchir en amont à toutes ses spécificités, afin de tirer parti de la mobilité du téléphone. C’est la raison de notre accompagnement chez theTribe : nous guidons nos clients avec expertise, pour créer une solution mobile sur-mesure, adaptée aux usages et aux besoins utilisateurs.” Simon Galet, CEO de theTribe Mobile

📌 Le développement

Il est enfin temps de développer votre application mobile ! C’est très certainement la partie la plus fastidieuse du projet, qui demande beaucoup de rigueur. Pour être le plus organisé possible et aligner l’ensemble des équipes sur la stratégie produit, il est conseillé de travailler en mode Agile avec une User Story Map, en fonctionnant sur la base de sprints. Cette technique permet de lancer rapidement votre produit sur le marché avec les fonctionnalités basiques : c’est ce qu’on appelle un MVP

📌 Le tracking

Avant de dévoiler votre application mobile au grand public, il est essentiel de trouver un outil qui vous permettra d’analyser de façon précise l’expérience de vos utilisateurs et le parcours client. Pour cela, il est conseillé de s’équiper d’un outil de tracking, particulièrement efficace pour récupérer des data sur l’usage que font les utilisateurs de votre application mobile.

📌 La version bêta 

C’est l’une des dernières étapes avant de lancer votre application mobile auprès du grand public. Prévoyez dans un premier temps la sortie d’une version bêta pour les early adopters, ou bien encore pour des ambassadeurs de marque. Cela vous permettra d’identifier les problèmes restants et éventuels points de friction que peuvent rencontrer vos utilisateurs sur votre application mobile.

📌 La certification de l’application par les plateformes de téléchargement

Pour trouver une application dont ils ont besoin, des milliers d’utilisateurs se rendent directement sur le Play Store ou l’App Store. C’est pourquoi il est absolument essentiel de soumettre son application sur ces stores et de travailler l’App Store Optimization, afin que celle-ci soit bien référencée sur les boutiques. 

L’avis de l’expert theTribe

“Après le développement, il faut rendre disponible son application mobile sur les stores auprès du grand public. Il s’agit d’une étape complexe, car, contrairement au web, nous ne sommes pas indépendants. En effet, lorsqu’on fait du web, il suffit d’acheter un nom de domaine puis on en fait ce qu’on veut. Quand on fait du mobile, il faut soumettre son application aux stores Android et iOS, ce qui nécessite de se plier à toutes leurs exigences. Ils procèdent souvent à des vérifications, testent l’application, regardent si le contenu est suffisant… Quelquefois, les plateformes peuvent refuser certaines applications, notamment si elles jugent qu’il n’y a pas de valeur ajoutée. On rentre alors dans une phase plus ou moins longue, le temps de corriger certains bugs et de répondre aux exigences des stores en matière de sécurité et de confidentialité.” Simon Galet, CEO de theTribe Mobile

📌 La promotion de l’application

Si vous avez développé un beau produit, mais que personne n’en parle, alors celui-ci risque très fortement de ne pas décoller. C’est pourquoi il ne faut pas sous-estimer l’importance de la communication, qui permet de promouvoir votre produit auprès des utilisateurs et de les inciter à la télécharger. Il existe une multitude de moyens de faire parler de votre produit et de gagner en visibilité. En voici les principaux exemples :

  • Les réseaux sociaux : À l’ère du succès d’Instagram, Facebook et autres géants du numérique, impossible de passer à côté des réseaux sociaux pour communiquer autour de son application.
  • La landing page : C’est une page ayant pour but d’expliquer la raison d’être de l’application mobile et ses avantages pour l’utilisateur. Elle a pour but de convertir l’utilisateur pour qu’il télécharge votre produit.
  • Les relations presse : Il s’agit de contacter des journalistes ou bien des ambassadeurs de marque, afin que ces derniers parlent de votre application mobile dans les médias (interviews des créateurs, tests en avant-première…).
  • La publicité : Que ce soit sur Google, sur les réseaux sociaux, ou bien encore sous forme de campagne d’affichage urbain, la publicité est une solution efficace pour gagner en visibilité et attirer l’attention de votre cible.
  • L’App Store Optimization : C’est ce qui vous permet d’apparaître dans les premières positions des résultats sur les boutiques d’applications. Il est donc essentiel de travailler ce référencement.

Attention toutefois à ne pas lancer des actions de communication à l’aveugle ! La clé de la réussite réside dans l’analyse : il faut avoir identifié les canaux de communication adaptés à votre cible, là où vous êtes certain de la toucher.

L’avis de l’expert theTribe

“Lorsqu’on fait une application publique, il est primordial de mettre en place une optimisation sur les stores, pour pouvoir être un minimum visible et remonter sur des mots-clés. Pourtant, c’est tellement difficile de se faire une place que, bien souvent, on utilise aussi du SEO. En effet, les gens passent en général par les moteurs de recherches plutôt que par les stores pour trouver une application.” Simon Galet, CEO de theTribe Mobile

Les astuces pour une application mobile réussie

Mettons-nous d’accord, il n’y a pas de recette magique pour concevoir l’application mobile parfaite. Cependant, certains ingrédients sont indispensables pour réussir !

👉 Tester sa solution sur le marché

Beaucoup de créateurs d’applications mobiles passent des mois à travailler sur leur produit, pour finalement se rendre compte lors de sa sortie que celui-ci ne correspond pas aux besoins des utilisateurs. Pour éviter d’être confronté à ce problème, de plus en plus d’entreprises misent sur une mise sur le marché rapide. Cela leur permet d’être confrontés directement à la réalité du marché, afin de pouvoir valider leur idée. 

👉 Demander des feedbacks aux utilisateurs

Souvenez-vous : c’est l’avis du client qui conditionne votre réussite. C’est pourquoi il est primordial de le replacer au centre de la stratégie produit et de lui demander des retours sur l’application mobile. C’est le principe du MVP, qui permet de développer un produit avec ses fonctionnalités basiques, puis de l’enrichir au fur et à mesure en fonction du feedback des utilisateurs. Il faut donc que vous soyez à l’écoute de tout retour, qu’il soit positif ou négatif. Pour cela, divers moyens sont à votre disposition : le social listening sur les réseaux sociaux, l’outil de tracking pour analyser les usages in-app, les questionnaires pour recueillir les avis… 

👉 Proposer des mises à jour régulièrement

Maintenant que vous avez récolté l’ensemble des feedbacks utilisateurs, vous devez proposer régulièrement des mises à jour pour améliorer votre application mobile. Correction des bugs, nouvelle fonctionnalité, gestion des failles de sécurité : tout doit être passé au crible pour proposer le produit le plus adapté, et enfin atteindre son Product Market Fit.

L’avis de l’expert theTribe

“La recette du succès d’une application mobile, c’est la combinaison de plusieurs éléments indispensables. Je pense notamment à la promotion de l’application par exemple. Parce que la concurrence est rude sur le marché, il est pratiquement impossible de se démarquer en étant présent seulement sur les stores, même si on est très fort en termes d’optimisation. Il faut donc parler de son application le plus possible et miser sur la communication, que ce soit en interne, sur son site ou bien sur les réseaux sociaux.

Autre élément important : l’innovation. Finalement, il y a très peu d’applications mobiles qui vont proposer quelque chose de nouveau. Étant donné que peu d’entreprises réalisent des études de marché avant de se lancer, le risque est de sortir une application mobile qui existe déjà. Chez theTribe, on accompagne justement nos clients à trouver le petit plus qui fait toute la différence, et qui apporte du sens aux utilisateurs. 

L’exemple de Lydia est assez flagrant, parce que l’application répond à un réel besoin : verser de l’argent à ses amis de façon instantanée, et ce partout où on se trouve. Lydia répond à une problématique rencontrée par les utilisateurs, et solutionne le problème. Une valeur ajoutée : c’est ce qu’on recherche dans une application mobile.” Simon Galet, CEO de theTribe Mobile

Florian Compain
Chief Marketing Officer @theTribe