Définition MVP
Glossaire

MVP : Tout savoir sur la méthode Minimum Viable Product

Temps de lecture : 7 minutes

Vous êtes sur le point de développer un nouveau produit sur le marché, mais vous souhaitez d’abord tester son potentiel auprès des utilisateurs ? Avec la méthode MVP, c’est possible. De plus en plus appréciée par les startups, cette technique permet de mesurer l’impact d’un produit sur les utilisateurs. De quoi s’agit-il exactement ? Comment bien s’y prendre pour mettre en place un MVP ? Comment passer d’un MVP à un full scale Product ? Suivez le guide.

La méthode MVP, c’est quoi ?

Introduit par l’entrepreneur américain Eric Ries dans son ouvrage The Lean Startup, le concept de MVP (Minimum Viable Product) est défini comme un process qui “permet à une équipe de récolter un maximum d’apprentissages validés à propos de ses clients en un minimum d’effort.” 

Comment ? En développant son produit sous la version la plus minimale possible et en le proposant aux consommateurs, afin de l’améliorer petit à petit en fonction des feedbacks clients. En d’autres termes, il s’agit de rendre disponible sur le marché votre solution en ne le dotant que des fonctionnalités de base. Le tout afin de tester la pertinence du produit auprès de votre cible. 

Ce process itératif repose en fait sur la théorie du lean startup, dont l’un des principes fondamentaux s’appuie sur le cycle “Build Measure Learn” (Construire Mesurer Apprendre). Celui-ci vise à tirer parti de l’avis des consommateurs pour valider l’impact du produit ou bien, au contraire, pour savoir quels ajustement doivent être envisagés. Cette décision, fondée sur des données concrètes, permet de minimiser le risque, et par la même occasion le coût de développement d’un produit. Pour résumer, on pourrait dire que le MVP est une version Rapide, Testable et Utilisable de votre produit, qui vous amènera progressivement à une solution aboutie.

Le meilleur exemple de cette méthode de développement agile est très certainement incarné par le jeu Minecraft. En 2009, son créateur Markus Persson sort une première version développée en seulement six jours. Rudimentaire à ses débuts, ce jeu open world séduit très rapidement les gamers. Au fur et à mesure que la communauté grandit et valide les corrections apportées par le développeur, le jeu prend de l’ampleur. Résultat : aujourd’hui, Minecraft est l’un des jeux les plus populaires de l’histoire, avec plus de 141 millions de joueurs actifs. La preuve que la méthode MVP peut être la recette du succès, en construisant petit à petit un produit qui répond aux besoins des utilisateurs.

Pourquoi utiliser un MVP ?

70% des startups échouent. Et pour cause, 35% d’entre elles développent des produits qui n’ont aucun intérêt pour les consommateurs, qui ne répondent à aucun besoin particulier. Et ce n’est pas Google qui vous dira le contraire avec l’échec cuisant des Google Glass, des lunettes connectées permettant de filmer ce que l’on voit alors que ce n’est pas autorisé par la loi.

La méthode MVP permet justement de pallier ces risques en obtenant le feu vert des utilisateurs pour développer une solution aboutie sur le marché. Cette forme de développement agile apporte en effet de nombreux avantages.

📌 Time to Market

Passer de l’idée au produit peut souvent prendre des années pour certaines entreprises ou startups. Or, pendant ce laps de temps, les usages évoluent et les besoins des utilisateurs changent, rendant le produit obsolète avant même qu’il ne soit sorti. Pour gagner du temps et conserver son avantage concurrentiel, il est donc nécessaire de sauter dans le grand bain. Car une solution fonctionnelle utilisable permet une mise sur le marché rapide, ce qui est essentiel pour se confronter à la réalité du produit auprès des utilisateurs.

📌 Validation du concept

Il est essentiel de se souvenir que c’est à votre cible que s’adresse directement votre produit. Et si ce dernier ne lui plaît pas, elle ne manquera pas de vous le faire savoir ! Rien ne vaut donc l’expérimentation en temps réel, afin que les consommateurs valident votre concept. Cela vous permettra de sécuriser vos futurs investissements et de modifier, si besoin, votre proposition de valeur.

📌 Feedback clients

Le retour utilisateur est une véritable mine d’or pour les créateurs de startups. En effet, les données récoltées guident le processus de conception, et permettent d’améliorer le produit en fonction de ce que la cible demande. Qu’est-ce que vos utilisateurs veulent voir apparaître dans le produit final ? Est-il nécessaire d’ajuster ou bien d’enrichir certaines fonctionnalités ? Faut-il revoir complètement la proposition de valeur ? Autant de questions auxquelles seul le feedback utilisateur peut répondre. Le MVP peut ainsi être considéré comme un processus de co-construction, qui permettra à terme de garantir la satisfaction client.

📌 Économies de coût 

Si votre produit ne rencontre pas le succès escompté, le savoir tôt vous épargne bien des dépenses liées au développement et à l’amélioration du produit. A contrario, s’il fonctionne bien auprès des utilisateurs, vous pourrez générer plus vite des ventes et utiliser cette somme d’argent pour continuer à peaufiner votre produit.

En bref, le MVP est une stratégie de minimisation des risques par le biais d’une expérimentation en temps réel de votre produit. Grâce à cette démarche itérative, vous développez une solution qui possède une réelle valeur ajoutée sur le marché, en l’ajustant en fonction des besoins des consommateurs.

Comment mettre en place un MVP pas à pas ?

Maintenant que vous êtes convaincu du bien-fondé de la méthode MVP, et de tous les bénéfices que celle-ci peut vous apporter, voyons comment mettre en place un Minimum Viable Product, en six étapes.

  1. Bien s’entourer

La mise en place d’un MVP requiert des compétences techniques et marketing pointues, qui peuvent nécessiter de se tourner vers des experts. theTribe propose un accompagnement personnalisé pour développer votre nouveau produit et vous guider dans la méthode MVP, afin de répondre à votre problème business et aux besoins de vos utilisateurs.

  1. Réaliser une étude de marché

Peu importe à quel point votre idée est innovante : si elle ne répond pas à un besoin, elle n’aura aucune utilité sur le marché. Pour s’assurer de la pertinence de votre projet, il est donc absolument primordial de réaliser une étude de marché au préalable. L’objectif étant d’en connaître le plus possible sur votre cible, sur ses besoins ainsi que sur les problèmes que votre produit permet de résoudre. C’est aussi le bon moment pour analyser la concurrence grâce à un benchmark. En bref, plus vous aurez d’informations, plus vous serez sûr de viser juste !

  1. Établir le parcours utilisateur

Une fois que vous avez validé votre concept et réalisé votre étude de marché, c’est le parcours utilisateur que vous devez élaborer. Pour cela, il est nécessaire de déterminer quel est l’objectif principal de l’utilisateur et le chemin qu’il doit parcourir pour l’atteindre.

  1. Prioriser les fonctionnalités du produit

À ce stade, vous devrez commencer à penser aux fonctionnalités incluses dans votre MVP. Inutile de perdre du temps à toutes les développer : seules les principales suffiront. Il vous faudra donc hiérarchiser celles qui apparaissent les plus importantes, et planifier une mise à l’échelle ultérieure du produit, phase durant laquelle le reste des fonctionnalités sera intégrée.

  1.  Lancer le MVP

Après toutes ces phases de réflexion et après avoir approuvé les wireframes, il est désormais l’heure de développer votre MVP. Le prototype devra être user-friendly et vous devez le considérer comme la vitrine de votre produit final. En aucun cas celle-ci ne doit être en-deçà de la qualité prévue. Les tests bêta et alpha vous permettront par ailleurs d’évaluer les performances de votre produit selon différents scénarios.

  1. Analyser les feedbacks et ajuster le produit

En vous appuyant sur le cycle “Build Measure Learn” de la méthode lean startup, analysez les retours des utilisateurs sur votre MVP. Ce sont ces feedbacks qui vous donneront la voie à suivre : continuer sur votre lancée, réajuster certaines fonctionnalités, ou bien encore revoir la proposition de valeur. 

Comment passer d’un MVP à un full-scale product ?

Ça y est, grâce à la méthode MVP, vous savez que votre produit peut rencontrer un franc succès ! Maintenant que vous en avez la certitude, quelles sont les prochaines étapes ? Tout d’abord, de ne pas précipiter les choses. En effet, il n’y a en réalité absolument rien de minimal à lancer un Minimum Viable Product. Il ne s’agit pas seulement d’un produit sur lequel on travaille deux ou trois mois avant d’être lancé. Au contraire, c’est un processus qui requiert beaucoup d’efforts, même après le lancement du MVP. Alors, voici quelques astuces pour réussir la transition du MVP au produit final. 

👉 Collecter les feedbacks

Autant insister sur ce point, mais ce sont les retours utilisateurs qui priment ! Avant de lancer votre MVP, votre produit était basé sur les fonctionnalités que vous pensiez utiles pour votre cible. Une fois que votre MVP est sorti sur le marché, vous savez concrètement quelle voie vous devez emprunter grâce aux feedbacks que vous donnent les consommateurs. En collectant les données d’usages et les en analysant les métriques, vous pourrez ainsi ajuster les fonctionnalités de votre produit en toute connaissance de cause.

👉 Ne pas négliger la scalabilité du produit

Votre MVP a su conquérir le cœur de vos utilisateurs. Maintenant, il vous faut vous préparer au succès au moment de la sortie de votre produit final. Et pour cela, il ne faut pas sous-estimer la scalabilité du produit. En effet, si des milliers de personnes étaient intéressées par votre produit, seriez-vous en mesure de le développer rapidement ? Auriez-vous l’équipe, les infrastructures et les ressources suffisantes pour le faire ? Ce sont les questions que vous devez vous poser afin que le développement de votre produit final se déroule au mieux.

👉 Penser au pricing

Beaucoup de startups ne pensent pas au pricing en sortant leur MVP. Elles considèrent qu’elles ne peuvent estimer un prix sur la version minimale de leur produit. Pourtant, même s’il n’en est qu’au stade du MVP, il permet aux utilisateurs d’expérimenter les fonctionnalités principales, tout en sachant que les autres seront ajoutées par la suite. Il s’agit donc d’une base concrète pour déterminer votre prix.

👉 S’investir dans la stratégie marketing

Dès que votre MVP sort, il est indispensable de communiquer autour du produit. Si votre stratégie doit être différente de celle mise en place pour la sortie du produit final, elle ne doit surtout pas être négligée. 

👉 Continuez à analyser et tester

Le produit final n’est en vérité jamais réellement fini. Votre projet est un processus itératif qui requiert une analyse constante et un apprentissage en temps réel. Puisque les usages et les technologies évoluent à une vitesse folle, tout comme les besoins des utilisateurs, vous devez être à l’écoute du monde qui vous entoure. Des applications mastodontes comme Facebook, Instagram ou Snapchat  évoluent en permanence et ne cessent d’apporter à leurs utilisateurs des innovations. Votre produit lui aussi doit continuer de se développer, et ce à chaque étape de son existence.

Florian Compain
Chief Marketing Officer @theTribe