Han Solo et Chewbacca pilotant le Faucon Millenium
Product

Pilotez votre projet avec la North Star Metric

Publié le : 16 mars 2022
Temps de lecture : 5 minutes

Lorsque l’on pilote un projet, une entreprise, un produit, on a besoin de savoir où on va, ce qui marche, ce qui ne marche pas, comment améliorer les choses. Et pour cela, on ne peut pas compter uniquement sur son intuition : il faut s’appuyer sur des données tangibles et actionnables. Oui, mais quelles données ? Quelles métriques sont réellement utiles ? Comment ne pas se noyer dans la masse de données disponibles ?

Pour cela, on a une solution : la North Star Metric.

Qu’est-ce qu’une North Star Metric ?

Posez-vous un instant et réfléchissez : si vous n’aviez qu’une seule donnée à mesurer, la plus importante pour la réussite de votre projet ou le succès de votre produit, laquelle serait-elle ?

Il y a peu de chance pour que ce soit le nombre de visiteurs de votre site web, le montant de votre capitalisation, ni même votre chiffre d’affaires. Ces données-là peuvent évoluer positivement alors que votre projet va dans le mauvais sens. Et à l’inverse, ces chiffres peuvent être faibles lorsque votre projet est très jeune, alors que votre produit a prouvé une réelle valeur pour votre cible.

Il faut donc aller plus loin et identifier l’indicateur qui va rendre compte de l’utilité de votre projet, de votre produit pour sa cible. Qui va rendre compte de la valeur que vous apportez, du service que vous rendez, de votre plus-value.

Cette donnée, c’est ce que l’on appelle la North Star Metric, votre étoile du Nord, le chiffre qui vous guide comme un phare dans la nuit.

North Star Metric : quelques exemples

Prenez l’exemple de Spotify : à votre avis, quelle est leur North Star Metric ?

  • Le nombre d’utilisateurs ?
  • Le nombre d’abonnés ?
  • Le nombre d’inscriptions, par mois ?

Hé non !

La North Star Metric de Spotify, celle autour de laquelle toutes les équipes sont alignées, c’est le temps d’écoute : le temps passé par les utilisateurs à écouter de la musique sur la plateforme.

Cela peut paraître contre-intuitif, et pourtant, si on y réfléchit c’est une évidence : la mission de Spotify, c’est de donner accès à la musique et aux autres contenus audio. Plus le temps passé par tous les utilisateurs à écouter de la musique est important, plus Spotify remplit son rôle.

Pour améliorer cette North Star Metric, on peut jouer sur deux principaux leviers : 

  • augmenter le temps d’écoute moyen par utilisateur
  • faire revenir les utilisateurs plus souvent sur la plateforme

Il en découle donc deux “sous-métriques” à suivre de près : le temps d’écoute moyen et la rétention.

Et ainsi de suite…

Source : growwithward

Voici quelques autres exemples de North Star Metrics qui peuvent vous inspirer :

  • Facebook et LinkedIn : Utilisateurs actifs chaque mois
  • Amazon : Nombre d’achats par mois
  • Airbnb : Nuitées réservées
  • Quora : Nombre de questions ayant eu une réponse

Ces métriques sont directement corrélées au business, mais vont plus loin que le chiffre d’affaires de l’entreprise. Leur évolution positive ou négative est directement corrélée à la bonne santé de l’entreprise.

Un exemple très concret est celui de Facebook. Après une croissance régulière, le nombre d’utilisateurs actifs par mois (la North Star Metric du réseau social) a stagné pour la première fois au dernier trimestre 2021. Et le nombre d’utilisateurs actifs par jour a même diminué, pour la première fois.

Résultat de cette annonce ? La chute du cours de Meta en bourse, malgré la croissance des revenus. Car cette évolution est bien représentative d’une tendance à la désaffection de ce réseau social, malgré des revenus publicitaires qui eux, sont encore florissants.

Comment définir votre North Star Metric ?

Définir sa North Star Metric est un process itératif. Elle n’est pas figée dans le temps. 

Vous allez donc commencer par en choisir une, et vous allez la regarder évoluer.

Vous allez surtout essayer de comprendre ce qui a de l’impact sur l’évolution de cette métrique, quels leviers activer pour aller dans la bonne direction.

Si une “sous-métrique” (exemple : votre nombre de clients) évolue positivement, mais que cela n’a aucun impact sur votre North Star Metric, c’est qu’il y a un problème !

Quelques conseils pour identifier une “bonne” North Star Metrics :

  • Elle est directement corrélée à la valeur apportée par votre produit à ses utilisateurs
  • Elle est mesurée dans le temps (par mois, par jour…)
  • Elle est directement corrélée à la réussite de votre business ou de votre projet
  • Elle est partagée et comprise par l’ensemble de l’entreprise, et tout le monde peut agir dessus
  • Elle ne stagne pas

Décliner la North Star Metric en sous-métriques actionnables

Vous l’avez compris, toute donnée actionnable, ayant un réel impact sur votre projet, est une déclinaison de votre North Star Metric. A l’échelle d’une entreprise, les objectifs de chaque équipe, de chaque sous-projet, doivent impacter cette NSM.

Vous pouvez ainsi partir de la NSM pour définir vos OKR (Objectives & Key Results), par équipe, et à l’échelle de l’entreprise.

Pour aligner l’entreprise sur vos objectifs, vous allez même pouvoir mettre en place des “Impact Teams”, c’est-à-dire des équipes pluridisciplinaires, chacune ayant un objectif principal corrélé à votre North Star Metrics. Par exemple :

  • une team “revenu”
  • une team “rétention”
  • une team “recommandation”

Les Impact Teams sont populaires au sein des équipes Produit d’une certaine taille. Mais elles peuvent intégrer des membres en dehors de l’équipe Produit (c’est même conseillé) : ainsi, même une petite équipe peut constituer des Impact Teams.

Ci-dessous vous pouvez voir un exemple de sous-métriques pour une application de livraison de courses à domicile, issue d’un article sur le blog Amplitude.

La NSM de l’application est le nombre de commandes livrées à l’heure par mois.

Cette NSM a été déclinée en 4 KPI, chacun ayant un impact sur la NSM :

  • Nouveaux utilisateurs et utilisateurs réactivés
  • Nombre de produit par commande
  • Nombre de commande par mois par utilisateur
  • Pourcentage de produits livrés à temps

Avec ce modèle, il devient plus facile d’arbitrer entre les différentes initiatives et actions proposées en interne. En effet, chaque initiative de l’entreprise (fonctionnalité, campagne marketing…) doit absolument impacter l’un de ces KPI pour pouvoir impacter la North Star Metric.

En résumé : définir votre North Star Metrics va vous permettre de déterminer quelles données, quels KPI sont réellement utiles pour votre projet, car chaque métrique intéressante aura un effet sur cette North Star Metric. Piloter son produit et son entreprise par la North Star Metric, c’est le moyen de ne jamais perdre de vue son objectif principal, et de ne pas se laisser noyer par les données inutiles.

Nicolas Adam
Lead Product Manager @theTribe